La technique de Saponification à froid

Technique de la saponification à froid.

Chez Henriettes, nous sommes fascinées (oui, on est 2 nanas :D) par la Saponification à froid car c’est la technique la plus pure et la plus respectueuse des produits qu’il existe.

Qu’est ce que le surgras dans la SAF ?

En terme scientifique, le savon, c’est une réaction chimique naturelle qu’il y a entre une matière grasse (beurre végétale, huile végétales, etc) et de la soude caustique. 

La magie de saponification à froid prend fin lorsque la soude est incorporée dans la matière grasse (huiles végétales et beurres) et que celles-ci sont mélangées ensemble grâce à un mixer.

Pour obtenir un savon doux, il faut toujours qu’il y ait plus de matières grasses que de soudeLe surplus des matières grasses est une portion d’huile non saponifiée dans le savon.

Le surplus d’huile est appelé le « surgras » ou « glycérine » . C’est ce surgraissage naturel qui apportera la douceur et l’hydratation au savon. En général le surgras d’un savon à froid varie entre 7 et 9% pour un savon corporel.

Méthode de la saponification à froid

On l’appelle, « saponification à froid » car pour créer son savon, nous avons besoin que d’une très petite source de chaleur, juste pour faire fondre les beurres. C’est la réaction chimique des différents corps qui va chauffer le tout. 

Et en quelques ingrédients dans le chaudron, nous sommes passés de matières grasses à une pâte plus ou moins épaisse qu’on va mouler directement.

Ce qui est envoutant dans la saponification à froid, c’est qu’on peut personnaliser la recette dans tous les sens. On pourra cibler nos réels besoin; hydratation, eczéma, rougeur, peau sensible, etc.

Ingrédients pour la Saponification à froid.

Concrètement, on met quoi dans le chaudron ?

Nous avons besoin que de 3 sortes d’ingrédients pour réussir ses savons à froid :

  1. Matières grasses
  2. Eaux
  3. Soude caustique

En extra, nous pouvons mettre des huiles essentielles, des graines pour un effet gommage, ou encore du lait, du miel pour leurs vertus cicatrisantes et hydratantes, différentes poudres comme l’argile le rhassoul etc.

Quelles huiles choisir ?

C’est bien la question, elles ont toutes des propriétés différentes, certaines vont plus moussées, d’autre plus hydratées etc.

Faisons un peu le tour ensemble :

Un pouvoir moussant qui va bien laver, c’est toutes les huiles qui contiennent des acides gras saturés lauriques et myrisitque. 

C’est par exemple : Huile de coco – coprah, baies de laurier etc

Une mousse onctueuse, c’est toutes les huiles en acide gras saturés palmitiques et stéariques. Ce sont les savons qui vont avoir une mousse comme on la connait.

On va retrouver ces vertus dans les huiles telles que : Huile de palme – beurre de cacao – beurre de karité etc.

Par ailleurs, ce n’est pas la mousse qui fait qu’on est mieux lavés. Je vais casser une très vieille croyance mais c’est une invention de l’industrie.

Pour un pouvoir hydratant, on va prendre les huiles riches en acides gras monoinsaturés et polyinsaturés oléiques et linoleiques.

Ça fait de la magie sur notre peau, tellement elle va la rendre douce.

On retrouve ces acides gras dans : Huile d’abricot – amande douce – son de riz – argent – avocat – onagre – bourrache etc.

A la différence de ces huiles mentionné ci-dessus, l’huile d’Olive (qui contient les mêmes vertus) à le pouvoir de rendre le savon dur. C’est pourquoi, elle a une place importante lors de la saponification à froid.

2 replies on “La technique de Saponification à froid

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *